La Convention internationale sur les eaux de ballast en vigueur en 2017

La Convention internationale pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires (Convention BWM) a été adoptée en 2004 par l’Organisation maritime internationale (OMI), l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’élaborer des normes internationales pour assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et prévenir la pollution du milieu marin et de l’atmosphère. Pour entrer en vigueur, cette convention devait être ratifiée par au moins 30 états, dont les flottes marchandes cumuleraient 35 % du tonnage brut de la flotte mondiale de navires de commerce. C’est chose faite depuis l’entrée de la Finlande dans le processus le 8 septembre 2016. Avec la Finlande, 52 Etats ont ratifié la convention, représentant 35,1441 % du tonnage de la flotte mondiale. La convention sera ainsi effective le 8 septembre 2017 et représente une mesure internationale clé pour la protection de l’environnement visant à empêcher la prolifération des espèces aquatiques envahissantes dans les eaux de ballast des navires. Tous les navires effectuant des voyages internationaux seront tenus de gérer leurs eaux de ballast et sédiments en fonction de certaines règles, conformément à un plan de gestion des eaux de ballast.

 

Communiqué de presse de l’OMI

Recent Posts
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Not readable? Change text.
0