La surveillance des invasions biologiques marines à Saint-Pierre et Miquelon

Depuis plusieurs années, un programme de surveillance des espèces exotiques marines est coordonné par la DTAM de Saint-Pierre et Miquelon. Une coopération avec le Ministère des Pêches et Océans du Canada (MPO-DFO) a été engagée depuis 2012. Cette coopération a notamment bénéficié à la mise en place et à l’amélioration du réseau de surveillance des tuniciers et du Crabe vert. Ce programme de surveillance, qui avait permis la détection dès 2009 d’un tunicier exotique envahissant, a confirmé l’expansion des tuniciers et leur implantation dans l’écosystème. D’autres espèces ont été depuis détectées. Dès la détection en 2013 du Crabe vert, qui avait constitué un signal d’alarme fort notamment pour la protection des herbiers à zostères, des casiers à crabes ont été placés dans le Grand Etang de Miquelon afin de limiter sa colonisation. Seulement deux individus ont été capturés en 2017. Pour 2018, une nouvelle feuille de route vise à intensifier le réseau de surveillance, la sensibilisation des usagers et les actions de piégeage du Crabe vert. Grâce à cette coopération institutionnelle régionale, Saint-Pierre et Miquelon est aujourd’hui intégrée dans le réseau canadien de surveillance des espèces exotiques envahissantes marines.

Contact : Frank Urtizberea

Crédit :  DTAM – F. Urtizbéréa

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'initiative, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt